Victoria hospitalisée…

accident.png

L’équipe de France fait pâle figure face aux Argentins, à l’image d’un capitaine qui distribue mieux les claques que les ballons, je préfère vous raconter mon après-midi plutôt que de regarder la fin de cette humiliation…

Tout a très bien commencé, il est 13h35, je pars au boulot…


…et vers 13h40, une voiture devant moi s’arrête pour tourner à gauche, je freine et m’arrête derrière et là, un coup d’oeil dans le retro, « oula tu arrives vite toi », inconsciemment je crois que je ferme les yeux, un crissement de pneu, un gros choc et voilà ma belle Victoria le pare-choc arrière droit enfoncé jusqu’au pneu.

Sur le coup, je suis…en boule ! Limite si j’ai pas envie de sortir et de gueuler sur le chauffard qui à bousillé ma voiture et puis je tombe sur une jeune fille d’une vingtaine d’année, toute paniquée (j’ai su après qu’elle était spasmophile, ça n’arrange pas) qui a fait ressortir le secouriste qui est en moi. Finalement, tout va bien, plus de peur que de mal, c’est « que » de la tôle « froissée ».

S’en suit une après midi de congé forcé, appel à la maison, à Papa (mon assureur c’est pratique), à l’assurance, à Néo-Soft puis attente du dépanneur, en espérant qu’il ai un constat (j’en aurai dans ma voiture maintenant). Dépannage effectué (mais toujours pas de constat), le garagiste me fait une peur supplémentaire : « ça devrait être réparable ». Ya plutôt intérêt !

Premiers frais engagé de l’après midi : 1,10€ pour le bus de retour, je descends non loin de l’accident et le père de ma co-sinistrée n’est toujours pas arrivé, je l’attends avec elle et quelques minutes plus tard, on peut enfin faire le constat. Tout se passe bien, elle reconnaît tous les torts (ben heureusement !) et je peux rentrer (enfin) chez moi reposer un peu mon esprit.

Je rappelle l’assurance pour déclarer le sinistre et demander un véhicule de remplacement. Du coup, vers 18h45 un taxi (payé par l’assurance) vient me chercher chez moi pour aller trouver la remplaçante de Vic’ pour 4 jours (louée par l’assurance) et qui sera ensuite remplacée par une voiture du garage (c’est toujours l’assurance qui paye). Du coup, je me retrouve tout le week-end avec une Citroën C4 HDI (ça tombe bien, chez Citroën, c’est la seule qui me plaît !) et même si la couleur n’est pas très belle, c’est au premier abord une très bonne voiture.

Au final, comme je ne suis pas en tort, l’accident va me coûter une demi-journée de congé, 2 voyages en bus, un timbre et 1€ de location. En espérant ne pas avoir trop de courbatures aux cervicales demain…

Je tiens tout de même à finir en disant que dans mon malheur, j’ai quand même eu la chance de tomber sur une jeune fille très gentille qui n’a pas cherché à se défiler, tout comme son père. Je tiens également à remercier les personnes de Pacifica que j’ai eu au téléphone (sans aucune attente ou presque) et qui ont su parfaitement m’aiguiller pour ce premier accident en 6 ans de permis. Je vous raconterai comment c’est la C4, j’irai sûrement me balader avec ce week-end 😉

4 réflexions au sujet de « Victoria hospitalisée… »

  1. As-tu au moins gardé le numéro de téléphone de la jeune fille paniquée…. O grand Sauveteur !!!

Les commentaires sont fermés.