la suite d'Harry Potter…

harry_potter.jpg

J.K. Rowling vient de terminer son premier livre « post Harry Potter ». Il s’agit du recueil de contes de fée que Dumbledore donne à Hermione dans le 7e tome des histoires du Sorcier le plus populaire.

Intitulé « The Tales of Beedle the Bard » (Les Contes de Beedle le barde en Français), cet ouvrage n’est cependant disponible qu’en sept exemplaires. Six d’entre eux ont été offerts par l’auteur aux personnes qui se sont beaucoup impliquées dans la rédaction des histoires d’Harry Potter. Le dernier, relié en cuir marocain et serti d’argent et de pierres semi-précieuses, sera venu par Sotheby le 13 décembre. Mise à prix: 30 000 livres (env. 44 300 € 😥 ). Les gains seront attribués à l’organisation « The Children’s Voice », qui aide les enfants en difficulté en Europe.

« ‘Les Contes de Beedle le barde’ sont vraiment une distillation des thèmes présents dans les ‘Harry Potter’, et les écrire, cela a été la plus merveilleuse façon de dire au revoir à un monde que j’ai aimé et dans lequel j’ai vécu pendant 17 ans », a déclaré Rowling dans un communiqué.

Quelqu’un ne voudrait pas me faire un beau cadeau ? 😕

5 réflexions au sujet de « la suite d'Harry Potter… »

  1. RAHHHHHHHHHHHHHHH, mais ça veut dire que Dumbledore est pas mort à la fin du 6e tome si il donne à Hermione le bouquin dans le 7e…. Je te hais Sylvain !!!! 👿
    Je suis déçue 😥 faut que je lise vite le 7e… 😆

  2. Tu as oublié de préciser ques les 7 exemplaires ont été écrits et illustrés à la main par J.K. Rowling

  3. Petit complément :

    Le manuscrit illustré s’est vendu aujourd’hui pour 1,95 million de livres (2,7 millions d’euros) lors d’enchères organisées à Londres par la maison Sotheby’s.

    Le produit de la vente sera reversé intégralement à l’association The Children’s Voice, cofondée par Rowling en 2005 pour venir en aide aux enfants vulnérables d’Europe.

    Les enchères, qui ont duré dix minutes et ont été remportées par un membre de la galerie d’art londonienne Hazlitt, Gooden & Fox, ont atteint un niveau sans précédent pour un manuscrit littéraire contemporain.

    Eh ben…. ça fait cher le bouquin 😮

Les commentaires sont fermés.