Prose hivernale

poesie.png

L’électricité, c’est terminé.
Dans les normes, maintenant je suis éclairé.

Malheureusement, je suis toujours blessé
Du coup, plus d’athlé,
Plus de volley.

Mais je vais me réparer,
Parce que sûrement vous imaginez,
A quel point je suis frustré,
Et surtout à quel point ça me fait chi**

Une réflexion au sujet de « Prose hivernale »

  1. Courrage, il vaut mieu se reposer et laisser guérir plutôt que de faire le fou et de risquer d’avoir des séquelles… même si c’est chiant d’arréter le sport :'(

Les commentaires sont fermés.