Tous les articles par Finrod

Cinéma en 2014 : 4€ pour les -14 ans !

En voilà une idée qu’elle est bonne, suite à la baisse de la TVA de 7 à 5% sur les places de cinéma, la Fédération Nationale des Cinémas Français a décidé d’un tarif unique pour les moins de 14 ans : 4€, quelque soit le film, quelque soit la séance.
Bon ça n’aurait pas été mal que cette baisse soit répercutée sur les prix de toutes les places, mais c’est un bon début.

Un petit salto en plein slalom, trop facile !

Ce week-end avait lieu la première manche de coupe du monde de slalom à Lévi en Finlande. Felix Neureuther a réussi le 2e chrono de la première manche, mais la deuxième manche ne se passe pas tout à fait comme prévue…

A noter les bonnes performances de nos Français : Grange 7e, Missilier 10e et surtout Lizeroux qui termine a une exceptionnelle 17e place après 3 ans sans compétition !

Désolé pour la qualité de la vidéo, je n’ai pas trouvé mieux…

Astérix chez les Pictes

asterix_pictesCela faisait un petit moment que j’attendais le retour du petit Gaulois et de son acolyte un peu enveloppé. J’étais d’ailleurs un peu sceptique quand j’ai appris le changement d’auteurs… tout comme j’aurai été sceptique du contraire tant le dernier album m’a laissé une drôle d’impression !

Finalement, la mayonnaise prend, et elle prend même vite ! Côté dessin, on sent une légère hésitation de Didier Conrad pour ce premier album. D’ailleurs Uderzo a repris le crayon pour dessiner Obélix. Mais si on remarque au début un léger manque de détail, on les oublie vite et l’impression finale est très bonne.

Côté scénario, j’ai eu un soupir de soulagement. Point de parent à la recherche d’épouse (ça me rappelle vaguement quelque chose moi…), point d’extra-terrestres, mais une aventure des plus classique dans une autre contrée. Les jeux de mots sont délicieux, les rencontres sont chaleureuses et les bagarres entrainantes. Jean-Yves Ferri a été à bonne école.

Album de transition certe, mais très bon album, j’attends déjà le 36 avec impatience !

La vie étant un éternel recommencement, seule l’acceptation de la défaite signifie la fin de tout. Tant et aussi longtemps que l’on sait recommencer, rien n’est totalement perdu.
Fleurette Levesque, Ecrivain Française